Du chaos naissent les étoiles, Marilyse Trécourt

Du chaos naissent les étoiles

Imaginez que vous ayez 15 jours pour échapper à votre mort. Trois missions à accomplir dans ce délai pour rester en vie. C’est ce qui arrive à Juliette, l’héroïne du nouveau roman de Marilyse Trécourt.

Deux semaines pour échapper à la mort

Juliette est libraire. Elle n’a pas son pareil pour conseiller les clients, sentir intuitivement quel est le livre dont ils ont réellement besoin à ce moment précis. Un métier dans lequel elle s’épanouit. Pourtant, un nuage vient obscurcir son ciel quand une inconnue l’aborde et, le plus sérieusement du monde, l’informe qu’elle va mourir dans 15 jours. Une mort programmée, sauf, si dans ce laps de temps, Juliette parvient à sauver la vie de trois inconnus. Alors elle aura la vie sauve.

Croyant à une mauvaise blague, Juliette tente dans un premier temps d’ignorer cette annonce morbide. Mais bientôt, elle reçoit un premier appel à l’aide d’une inconnue. Sa grand-mère est mourante et semble s’accrocher à la vie, mue par le désir d’exaucer un mystérieux souhait avant de fermer définitivement les yeux. Suit Julien, jeune étudiant en musicologie qui veut mettre fin à ses jours faute de parvenir à retrouver la femme qu’il aime, disparue il y a deux mois.

Et de réaliser que chacune de ces histoires fait écho à la sienne… Et si sauver les autres revenait à se sauver elle-même ?

Un roman sur la force transcendante de l’amour

Le titre du nouveau roman de Marilyse Trécourt, Du chaos naissent les étoiles, donne le ton. Ce roman n’est pas sombre, même si l’épée de Damoclès qui pèse au-dessus de la tête de Juliette dès le début du roman peut faire penser le contraire. L’auteure nous montre ici que les épreuves ne s’arrêtent pas à n’être que des épreuves : de leur chaos naissent des étoiles, car les difficultés nous permettent de grandir. De nous dépasser. De mieux nous connaitre et de mieux connaitre les autres. Les épreuves ne sont pas des échecs sur notre parcours mais des enseignements. Un roman qui célèbre aussi la puissance extraordinaire de l’amour et les bienfaits indéniables du pardon.

Informations pratiques

Du chaos naissent les étoiles, Marilyse Trécourt -éditions Eyrolles, mars 2021 – 240 pages – 16€

Je ne te pensais pas si fragile, Kikka

L’auteure s’est inspirée de sa propre expérience à la direction marketing de diverses PME pour écrire ce roman saisissant sur le harcèlement en entreprise. Glaçant par la cruauté du manager. Lumineux par la combativité de la victime.

Harcèlement en entreprise et burn-out

Clothilde est une quadra hyperactive passionnée. Elle mène de front sa vie de maman, de femme et de cadre supérieure dans le marketing, jongle avec les plannings et les contraintes, toujours à 100 à l’heure. Quand on lui offre une nouvelle opportunité professionnelle au sein d’une entreprise néerlandaise, notre fonceuse accepte. Le patron de l’entreprise lui confie le développement de l’activité de sa société en France. Une opportunité et un défi à relever qui ne se refusent pas. Et l’ambiance chaleureuse, presque familiale de l’entreprise, a tout pour la séduire. Les résultats ne tardent pas : en un an, Clothilde a fait de cette branche à l’abandon un secteur florissant.

Clothilde se sent bénie des dieux. Elle éprouve un sentiment de gratitude, d’accomplissement :  un mari parfait, des enfants parfaits, un job parfait et une maison parfaite. La parfaite équation du bonheur.

Mais ce travail pour lequel elle se démène sans compter, vire au cauchemar quand un changement de personnel est décidé à la direction. Commence avec le nouveau manager une descente aux enfers. Remise en cause de ses méthodes de travail, retrait des tâches les plus intéressantes, humiliations quotidiennes, désaveu devant ses équipes, sollicitations incessantes, injonctions contradictoires. Quoi qu’elle fasse, la perversion de ce chef est telle, qu’il parvient toujours à la déstabiliser. A la rabaisser. A la désavouer. A rogner chaque jour davantage sa confiance en elle. Mais Clothilde n’est pas du genre à baisser les bras. Alors elle travaille encore plus, rogne sur le temps passé avec les siens, sur son repos, sur son sommeil, sur ses week-ends. Sur tout.

Jusqu’au point de rupture. Un burn-out qui la conduit à une hospitalisation en service fermé, loin des siens.

Pour autant, Clothilde n’a pas dit son dernier mot. Ni la crainte de représailles, ni le découragement ne sont de nature à l’empêcher de défendre son honneur face à cette criante injustice. Commence alors un long combat.

Le combat d’une femme contre l’injustice

Avec Je ne te pensais pas si fragile, Kikka analyse de l’intérieur, les mécanismes du harcèlement en entreprise. Harcèlement qui peut conduire au burn-out voire au suicide. Si ces dernières années, ce sujet de société trouve un peu plus d’écho médiatique, on pense à tort que désormais, un harcelé dispose de tous les moyens juridiques pour se défendre et obtenir gain de cause. Les cas sont hélas encore nombreux, où les personnes se taisent par peur des représailles, par peur de perdre leur emploi. Ou tout simplement parce qu’elles n’ont plus la force de s’opposer à leur harceleur, tant ce dernier a pulvérisé leur énergie et leur estime d’elles-mêmes.

C’est pourquoi ce livre est important. Il contribue à sa façon à dénoncer ces comportements abusifs en entreprise, à faire sortir de l’ombre ces agissements inhumains et destructeurs.

C’est donc à la fois un roman sur la cruauté de certains milieux du travail, mais aussi sur le lumineux combat d’une femme, certes touchée mais pas coulée.

Informations pratiques

Je ne te pensais pas si fragile, Kikka – éditions Eyrolles, janvier 2021 – 272 pages – 16€

Des gens irréprochables, Zoe Whittall

Des gens irréprochables
Copyright photo Karine Fléjo

Séisme dans la ville d’Avalon : George Woodbury, enseignant respecté, est accusé d’agressions sexuelles envers certaines élèves. Comment soutenir son mari, son père, tout en envisageant sa possible culpabilité? Un roman passionnant.

Agressions sexuelles ou mensonges?

Dans la petite ville calme d’Avalon aux Etats-Unis, George Woodbury n’est pas juste un enseignant apprécié et respecté parmi les autres. Il est l’enseignant qui a désarmé un tueur à l’école il y a quelques années, l’empêchant ainsi de passer à l’acte. Un héros décoré de la médaille de la ville. Aussi, quand l’accusation pour comportement indécent sur trois élèves de 13 à 17 ans et tentative de viol sur une quatrième tombe, c’est la sidération. les médias se déchainent. La ville se divise. La famille, encline spontanément à le défendre, ne sait plus qui croire. Perdue.

Pour sa femme Joan, son fils Andrew et sa fille Saddie, c’est la douche glacée. Leur mari et père, cette personne si proche, si aimante et aimée, cet être qu’ils pensaient connaître mieux que personne, est-il en réalité un étranger, un autre? Connaît-on vraiment ses proches? S’agit-il de quelqu’un qui veut la peau de George et a monté ce scandale de toutes pièces? Comment envisager qu’on puisse s’être totalement trompé sur un proche, surmonter la trahison? L’amour résistera-t-il? Auraient-ils pu soupçonner la double vie de George, s’il s’avère coupable? N’ont-ils rien vu ou rien voulu voir?

Amour et trahison

Avec Des gens irréprochables, Zoe Whittall nous propulse au cœur d’une famille à un point de basculement de leur vie. Une famille ordinaire, aimante, laquelle pourrait être la vôtre, celle de vos voisins. Une famille à laquelle on n’avait jamais imaginé qu’il pût arriver un tel drame. Et c’est là le tour de force de la romancière : nous rendre ces gens familiers, proches, nous faire nous identifier à eux, ne faire plus qu’un avec leurs angoisses, leurs doutes, leur culpabilité, leurs douleurs, leurs questionnements. Dans ce page-turner, le lecteur se demande ce qu’il aurait fait en pareil cas : peut-on continuer à aimer aussi intensément un être, quand ce dernier se révèle potentiellement coupable d’agressions sexuelles? Le bénéfice du doute et l’amour l’emportent-t-ils sur le sentiment de trahison?

La tension narrative est permanente, à l’image de la tension extrême que subit la famille. Un roman intense, captivant, qui analyse brillamment le chaos d’une famille. A lire!

Informations pratiques

Des gens irréprochables, Zoé Whittall – éditions Eyrolles, octobre 2020 – 422 pages – 19,50€

Le bonheur est un papillon, Marilyse Trécourt

Le bonheur est un papillon

Et si l’on vous donnait la possibilité de tout recommencer, de revenir 20 ans en arrière et de modifier le cours de votre vie?

Changer de vie

Thomas, quadragénaire, est revenu dans la propriété familiale qui a bercé son enfance. C’est alors qu’il se retrouve face à face avec une apparition, celle de sa grand-mère défunte. Cette dernière lui fait une proposition incroyable : revenir 20 ans en arrière, pour recommencer à zéro, réparer ses erreurs, modifier les décisions qu’il regrette. Et, si cette vie lui parait meilleure que l’actuelle, il pourra même choisir de rester dans cette existence revisitée.

Thomas accepte. Cette existence qu’il va pouvoir orienter en se souvenant de ses erreurs, de ses regrets, sera-t-elle forcément plus agréable? Voire parfaite? Qu’est-ce qui, dans son existence actuelle, génère en lui tant de culpabilité et de souffrance? Que cherche-t-il a fuir, à réparer?

Modifier ses choix va avoir des conséquences qu’il ne maitrise pas forcément, sur lui comme sur les autres…

Etre heureux de ce que l’on a

Je vous ai déjà parlé de Marylise Trécourt avec son roman de développement personnel Vise la lune et même au delà (chronique ici), ou encore Pas besoin d’être un super héros pour réaliser mes rêves (chronique là). Dans son nouveau roman, Le bonheur est un papillon, elle pose une question très intéressante, à laquelle répondre se révèle être plus complexe qu’on ne le croit : que feriez-vous si vous aviez la possibilité de recommencer votre vie, de revenir 20 ans en arrière?

On serait tenté de répondre aussitôt : « Génial, je reviens en arrière et modifie toutes les décisions, tous les choix que je regrette »! Et de s’imaginer mener alors une vie parfaite. Mais c’est aller bien vite. En effet, changer une décision va non seulement impacter notre vie mais aussi celle de ceux avec lesquels nous sommes en lien. C’est le fameux « Effet papillon », théorie développée par Edward Lorenz au début des années 70. Ainsi, si une décision différente peut améliorer notre vie à court terme ou du moins la rendre plus conforme à nos attentes, elle peut influencer défavorablement la vie des personnes proches, avoir des conséquences en chaine non désirées, ce qui rend le bilan très mitigé.

Alors, faut-il vivre avec le regret de ne pas pouvoir revenir sur nos erreurs passées, ou faut-il se réjouir de la vie que l’on a, célébrer chaque bonheur, même le plus infime, à notre portée? Un livre passionnant qui pourrait être illustré par cette si juste citation d’Alexandre Jollien : « Trouver la beauté, la joie, là où elles se donnent : dans ce corps, dans cet être, dans cette vie, et non dans une vie idéalisée. C’est dans le quotidien, dans le banal, que la joie réside. »

Informations pratiques

Le bonheur est un papillon, Marilyse Trécourt – éditions Eyrolles, septembre 2020 – 16€ – 300 pages

Réponds-moi, Mélanie Taquet

Réponds-moi, Mélanie Taquet
©Karine Fléjo photographie

Réponds-moi explore cette frontière ténue, aux contours non immuables, qui sépare l’amitié de l’amour. Un roman dont la lecture est addictive!

Amitié ou amour ?

Florence et Nicolas se sont follement aimés tandis qu’ils étaient jeunes adultes. Et contre toute attente, sans aucune explication si ce n’est un au revoir griffonné au dos d’une serviette en papier, un jour Florence a mis fin à leur relation. Même si l’ego de Nicolas en avait pris un coup, il s’était relevé de sa blessure. Chacun avait alors continué sa route de son côté.

Jusqu’à ce que leurs chemins se recroisent par hasard à Montpellier des années plus tard, alors que Florence s’apprête à se marier. L’occasion, pour nos deux ex-tourtereaux, de prolonger ces quelques minutes où ils se sont vus, par des échanges sur le net, histoire de prendre des nouvelles l’un de l’autre. Du moins tentent-ils de s’en convaincre. Mais est-il si simple de fermer la porte à des sentiments quand ils ont été aussi forts et partagés? Chacun a t-il vraiment verrouillé son cœur ou le verrou peut-il encore sauter sous l’attrait des confidences et des échanges? Nicolas saura t-il enfin pourquoi Florence l’a quitté?

Amitié, amitié amoureuse ou amour? La nature de leur relation, qui leur semblait pourtant claire, pourrait ne pas être figée…

Un journal intime partagé

La première chose qui vient à l’esprit, le livre terminé, c’est qu’il a été impossible de le lâcher tant Mélanie Taquet a su dès les toutes premières pages capturer l’attention du lecteur, lui rendre ses personnages familiers, attachants, et maintenir la tension narrative jusqu’à la dernière ligne. Grâce à ce journal intime partagé, on s’aperçoit combien entre amitié et amour, les frontières ne sont pas toujours aussi clairement définies ni définitives qu’on ne le pense. Une porosité que Mélanie Taquet explore ici avec finesse. Mais pas seulement.

Car si nos deux protagonistes jouent avec le feu et l’ambivalence des sentiments, Mélanie Taquet profite de ce roman pour aborder aussi un autre thème : le désir d’enfant, ou peut-être même davantage : le non-désir d’enfant. Dans notre société, le désir d’enfant est perçu comme devant aller de soi, surtout pour une femme. Le cas échéant, cette personne est pointée du doigt, jugée comme ayant un « problème », comme menant une vie dénuée de sens. Comme si les femmes étaient nées pour être des génitrices. Et les hommes des géniteurs. Or :

« On n’est pas obligé de se reproduire pour avoir un sentiment d’accomplissement dans la vie. »

De même que les sentiments entre deux êtres peuvent évoluer, la position par rapport à la parentalité peut-elle varier avec le temps ? Le désir d’enfant peut-il surgir sur le tard? Ou la parentalité faire naître des regrets? Un roman qui se lit d’une traite.

Citation du jour

Les seules personnes qui s’offusqueront des limites que tu établiras sont celles qui ne pourront plus profiter de toi. N’oublie jamais que, dire « non » à quelque chose ou à quelqu’un, c’est se dire « oui » à soi-même.

Maud Ankaoua, Respire (Editions Eyrolles)

Respire! de Maud Ankaoua

©Karine Fléjo photographie

N’en fais pas une affaire personnelle, Paula Marchioni

N'en fais pas une affaire personnelle
©Karine Fléjo photographie

Une histoire féroce dans les coulisses du monde du travail. Ou quand une femme cadre sup s’arroge tous les pouvoirs, y compris celui de détruire les autres.

Pression inhumaine en entreprise

Bobette a succédé à la Rousse au poste de boss au sein de l’agence de pub spécialisée en cosmétique. Un challenge qui sied à son tempérament de battante, celle d’une femme qui toute sa carrière s’est imposée pour occuper des postes de direction au même titre que les hommes.

Mais quand elle intègre l’agence, elle constate que les arrêts maladie et burn-outs sont légion. Et très vite Bobette identifie le problème : l’unique et tyrannique grosse cliente de l’agence, nommée Super Power. Une éternelle agitée qui noie le personnel de l’agence sous des mails, appels et SMS, sept jours sur sept. Et de leur hurler des ordres du matin au soir, de les malmener, de les rabaisser, de les humilier, sans jamais aucune remise en question de sa part. Sans aucune cohérence dans ses ordres et requêtes. Dès lors, les employés sont dans un état de stress et d’épuisement émotionnel, physique et mental extrêmes. Impossible de satisfaire Super Power, aussi investi soit le personnel de l’agence, tant ils se heurtent aux injonctions contradictoires de cette dernière.

Heureusement, Bobette peut compter sur le soutien affectif et les conseils de son compagnon Nounours, sur son psy et sur sa coach privée, ainsi que sur les respirations salvatrices que sont pour elle ces ateliers d’écriture.

Mais comment tenir face au rouleau compresseur Super Power, face à sa folie destructrice?

La férocité du monde du travail

Paula Marchioni a fait carrière dans la communication avant de s’élancer dans l’écriture. Le monde de l’entreprise, ses codes, ses pressions, ses défaillances, ses priorités données au profit au mépris de l’humain, elle les connait bien et s’en est inspirée pour écrire ce roman. S’il est de bon ton de revendiquer l’épanouissement et le bonheur au travail, ces valeurs éthiques ne sont bien souvent qu’un rideau de fumée. Dans la réalité du monde de l’entreprise, la quête de profits toujours plus grands est de rigueur, doive-t-elle se faire en exigeant du personnel une disponibilité et une joignabilité de chaque instant, en rognant sur leur salaire et sur leurs nuits. Et en les remerciant par un licenciement du jour au lendemain quand on n’a plus besoin d’eux.

Un livre qui, bien que fictionnel, parlera à beaucoup, confrontés à l’impitoyabilité du monde du travail. Et leur donnera peut-être des clés, voire les aidera à se sentir moins seuls.

Informations pratiques

N’en fais pas une affaire personnelle, Paula Marchioni – éditions Eyrolles, juin 2020 – 325 pages – 16€

Mon année Instagram, 365 idées photos (Eyrolles éditions)

Mon année Instagram, éditions Eyrolles

©Karine Fléjo photographie

Vous êtes instagrammer(euse) ou photographe et manquez d’inspiration ? Alors ce guide est fait pour vous !

Présentation du guide

Vous avez un compte Instagram et souhaitez le booster ? Vous voudriez alimenter votre compte mais peinez à trouver des idées ? Ou tout simplement, vous aimez la photographie mais êtes parfois en panne d’inspiration ? Alors ce guide peut vous aider à trouver des sujets. Il se décline en 52 thèmes à explorer : Architecture, Motifs, Ombres, Coucher de soleil, Sur le vif, Minimalisme, Rétro et autres problématiques très variées.

Ainsi, le 9 de chaque mois, pourquoi ne partageriez-vous pas les neuf meilleurs moments du mois écoulé en assemblant vos photos par thématique ou en fonction de leurs couleurs ? Il existe des applications gratuites pour faire des montages photos très esthétiques.

Ou encore, pourquoi ne pas détourner le traditionnel selfie ou portrait en remplaçant le visage avec quelque chose d’inattendu (pochette vinyle, livre, dessin…) ?

Pour chaque thème à explorer, le guide vous propose quatre hashtags pertinents, pour apparaître dans les fils de recherches sur l’application et ainsi augmenter le nombre de visites sur votre compte. A vous de jouer !

Ce que le guide vous apporte

  • Des idées de sujet à exploiter en photographie.
  • Des défis photographiques à relever chaque jour de l’année.
  • Des hashtags pertinents.
  • Des conseils de mises en scène et de compositions.

Ce que le guide ne vous apporte pas

  • Si votre compte Instagram est déjà défini par un thème particulier unique (cuisine, voyages, livres, mode…), alors vous ne trouverez pas vraiment comment exploiter votre thème. Ce guide ne vous offre pas beaucoup d’idées de mises en scène au sein d’un unique thème. Il explore davantage la diversité des thèmes que l’exploration approfondie d’un thème.
  • Si vous vous contentez des quatre hashtags proposés pour chaque thème, la liste sera insuffisante pour vraiment booster le nombre de visites sur votre compte. Disons que les idées de hashtags fournies sont des compléments utiles à votre propre liste de hashtags mais restent insuffisantes en elles-mêmes.

Ce guide s’adresse donc essentiellement aux personnes qui n’ont pas de profil Instagram avec un thème unique et qui cherchent des idées au quotidien pour diversifier leurs thèmes, leurs sujets.

Informations pratiques

Mon année Instagram, collectif, éditions Eyrolles, septembre 2019 – 368 pages illustrées – 14,90€

Respire ! Maud Ankaoua

Respire! de Maud Ankaoua

©Karine Fléjo photographie

Après avoir atteint les sommets avec son premier roman « Kilomètre zéro », Maud Ankaoua nous offre une bouffée d’oxygène salvatrice avec son nouveau livre « Respire ! » Un roman lumineux, inspirant, édifiant et viscéralement humain. Un roman à son image.

Et si tout obstacle avait sa raison d’être ?

Malo est un brillant jeune homme. A moins de 30 ans, son parcours est déjà hallucinant et les éloges à son endroit dans la presse financière unanimes. Quand l’entreprise XSoftware, implantée en Thaïlande, rencontre des difficultés majeures, Malo apparaît donc comme l’homme providentiel. Et de lui demander de mettre ses compétences au service du redressement de XSoftware.

Alors qu’il arrive en Thaïlande pour relever ce défi, Malo passe une visite médicale d’expatrié. Une simple formalité qui tourne cependant au drame, quand il entend le médecin évoquer avec sa collègue des résultats alarmants : ses jours seraient comptés… C’est la sidération.

Alors que le sol s’ouvre sous ses pieds, qu’il envisage le pire enfermé dans son bureau, une vieille femme de ménage de Xsoftware, à la sagesse et à la bienveillance infinies, frappe à la porte. Elle lui fait une proposition étrange : s’il accepte de lui donner trente jours de sa vie, elle promet de l’aider à changer le cours de son existence. Considérant qu’il n’a plus rien à perdre, fasciné par le magnétisme et la lumière qui émanent de cette femme, Malo accepte.

A-t-il eu raison de lui faire confiance ? Est-il possible de sortir grandi des épreuves ? Et si Malo parvenait à changer de regard, à voir dans la difficulté une opportunité à terme et non juste une souffrance présente ? Et si, plus largement, chaque épreuve dans notre vie avait pour dessein de nous permettre de nous accomplir ?

Un roman aussi touchant qu’éminemment inspirant

Si comme moi vous aviez lu Kilomètre zéro, alors peut-être vous demandez-vous comment Respire ! va pouvoir rivaliser, tant Maud Ankaoua avait mis la barre haute.

Et pourtant si.

Et pourtant c’est aussi bien.

Et peut-être même mieux encore.

Car dans ce roman de développement personnel, l’auteure réussit une nouvelle fois le tour de force de nous offrir une vraie et merveilleuse histoire, des personnages viscéralement humains et indiciblement attachants, une intrigue riche en rebondissements, une construction sans failles, et ce, sans jamais occulter la dimension de développement personnel. Au fil des pages, Maud Ankaoua partage ses connaissances, ses expériences, invite à réfléchir, éclaire nos zones d’ombre. Autrement dit, le lecteur voyage, se divertit, s’émeut, réfléchit et s’instruit à la fois. Par cette lecture, l’auteure ouvre notre regard, nous interpelle. Et nous insuffle sa formidable énergie et son non moins formidable optimisme.

C’est plus qu’une respiration que nous procure Maud Ankaoua. Avec Respire !, elle nous offre un oxygène salvateur, nous invite à interroger ces croyances que nous érigeons en vérités : oui, il est possible de réécrire son passé; oui il est possible de tirer de chaque expérience difficile le meilleur. Mieux : toute difficulté sur notre route a sa raison d’être, vise à nous inciter au dépassement et donc à accéder au meilleur de nous-mêmes. Autrement dit, le plan se révèle être toujours parfait !

Et le vôtre le sera encore plus si vous lisez ce livre 😊

Un roman à lire, relire, offrir ❤

Pas besoin d’être un super héros pour réaliser mes rêves, Marilyse Trécourt

Pas besoin d'être un super-héros pour réaliser mes rêves, Marilyse Trécourt

©Karine Fléjo photographie

Un livre de développement personnel truffé d’outils pratiques, d’exemples inspirants, pour oser sortir de sa zone de confort et concrétiser ses rêves. Et pas besoin d’être un super-héros, c’est à la portée de chacun !

Dépasser ses croyances limitantes et développer sa confiance en soi

Nous avons tous des rêves, que ce soit concernant notre vie professionnelle, notre vie amicale ou amoureuse. Mais parmi nous, il y a ceux qui se contentent de rêver et ceux qui décident de concrétiser leurs rêves. Si vous ne voulez pas continuer à rêver votre vie et désirez vivre vos rêves, alors ce livre est fait pour vous. Que votre rêve soit petit ou grand, singulier ou commun, unique ou pluriel.

L’ouvrage est une forme de pérégrination ayant pour destination finale une vie conforme à vos besoins et aspirations. Un chemin qui se déroule en trois étapes : faire le point sur vos besoins et vos rêves, vous créer une nouvelle vie, et enfin, vous lancer. A chaque étape, les bonnes questions à se poser, des réflexions à mener, des conseils, des cartes défis et un témoignage inspirant. Tout une mallette d’outils issus de la pensée positive, de la projection, de la méditation, outils qui vont vous aider à lâcher-prise, à reprendre confiance en vous, à mobiliser votre énergie et vos ressources en tous genres pour oser le changement. Avouez qu’il serait dommage de passer à côté de votre vie et de rester la marionnette de vos peurs, non?

Un « livre-coach » pour avancer pas à pas

Marilyse Trécourt sait de quoi elle parle. Il y a une dizaine d’années, sa vie n’était pas pleinement satisfaisante. Mais pour autant, elle avait peur de faire le grand saut, se contentait d’admirer avec envie ceux qui eux, osaient. Jusqu’au jour où son sentiment d’insatisfaction est devenu plus pénible à supporter que la peur que le changement lui inspirait. Alors elle a osé quitter sa zone de confort et suivre une voie plus conforme à ses désirs, à ses besoins. Et ses résultats parlent pour elle : auteure à succès, elle a publié par moins de 8 livres en six ans.

Ce sont les fruits de ce parcours, de cet essai transformé avec brio, qu’elle partage ici avec les lecteurs. Il ne s’agit pas de théories recensées dans un énième livre de développement personnel, mais de conseils et d’exercices tirés de l’expérience de l’auteur,  d’outils testés et approuvés par elle. Un parcours de vie inspirant, à l’image de son livre. Pas besoin d’être un super-héros pour réaliser mes rêves est un ouvrage complet : vous y trouverez des exercices à effectuer pas à pas, douze méditations guidées, des témoignages, des cartes défis en fin d’ouvrage. Alors, prêts pour commencer l’année 2020 sous les meilleurs auspices? Souvenez-vous : nul besoin d’être un super-héros, vous n’avez aucune excuse pour ne pas essayer!

Informations pratiques

Pas besoin d’être un super-héros pour réaliser mes rêves, Marilyse Trécourt – Editions Eyrolles, novembre 2019 – 175 pages – 14,90€