Citation du jour

J’ai vécu un immense soulagement le jour où j’ai compris qu’au milieu de cet océan de choses sur lesquelles je n’avais pas de prise, moi seul décidais ce qui était bon pour moi. Au risque de me tromper bien sûr… Mais mon « salut » ne reposait plus sur ma compétence à trouver de bonnes raisons à mon mal-être. Il reposait sur ma capacité à l’écoute intérieure. Ne plus me confronter au réel comme une mouche contre des parois en verre, mais m’arrêter, faire silence et entendre ce qui finit toujours par émaner de l’intérieur.

La métamorphose de Raphaël, Patrice Lepage – Editions Eyrolles

26231195_1869550089739566_2399463229584661712_n.jpg

Publicités

Que faire avec un enfant qui vous manipule? Christophe Carré (Eyrolles)

IMG_9558

Que faire avec un enfant qui vous manipule ?, Christophe Carré

Editions Eyrolles, novembre 2017

Face aux manipulations de leurs enfants (caprice, chantage, colère…), les parents sont déstabilisés et leurs réactions ne font souvent qu’attiser les problèmes. Ce livre leur permettra, grâce à de nombreuses illustrations, de construire une réflexion. Et il leur proposera de nombreuses pistes d’action.

En février dernier, je vous avais parlé du précédent ouvrage de Christophe Carré : La manipulation au quotidien (article). Dans cet ouvrage, l’auteur soulignait l’erreur métonymique dont est victime la manipulation : on la confond bien souvent, de façon abusive, avec l’une de ses facettes, à savoir la manipulation destructrice. Une vision très réductrice. Car la manipulation a bien des visages :

  • La manipulation par ignorance : il s’agit d’obtenir maladroitement quelque chose de l’autre
  • La manipulation intéressée : dans le cas de la recherche d’un bénéfice personnel
  • La manipulation pour détruire : a pour but de dévaloriser, humilier et détruire la victime
  • La manipulation bienveillante : lorsqu’il s’agit d’aider, éduquer, écouter, guider.

La manipulation fait partie de la vie. Et les enfants n’y échappent pas. C’est le propos de ce nouvel ouvrage, paru en novembre dernier aux éditions Eyrolles.

Cependant, quand un parent découvre que son enfant le manipule (caprice, colère, mensonge, chantage, culpabilisation), il réagit très souvent instantanément, avec virulence. Et ce, sans chercher à comprendre ce qui se joue, quelle est la peur qui conduit l’enfant à user de manipulation, alors qu’il s’adresse à une personne, en l’occurrence ici un parent, avec laquelle il devrait se sentir en toute confiance et pouvoir s’exprimer clairement. Or pour déjouer et désamorcer les tentatives manipulatoires, il est impératif pour tout parent de comprendre ce qui les motive et les effets qu’elle produit sur lui. Il est de même important de respecter des règles d’or, à savoir être exemplaire (ne pas manipuler son enfant), cesser d’être manipulable, changer de regard sur l’enfant, développer de nouvelles habiletés relationnelles avec lui et faire preuve d’une saine autorité.

Ce sont tous ces points et bien d’autres encore, illustrés par des exemples très parlants, que développe Christophe Carré dans ce livre.  Un ouvrage qui permettra aux parents d’agir en personnes éclairées pour rétablir des relations de communication saines, respectueuses et équilibrées.

 

 

 

 

J’apprends la photographie, Nicolas Croce : 25 exercices pour progresser et réussir ses photos.

IMG_5395

J’apprends la photographie, Nicolas Croce

25 exercices pour progresser et réussir ses photos

Editions Eyrolles 2017

Ce livre très accessible, particulièrement destiné aux débutants, propose 25 exercices concrets pour réussir ses photos. Très bien illustré, émaillé de nombreux conseils, il vous aidera à progresser quel que soit votre appareil (compact, reflex ou smartphone). 

Au retour des vacances, on aime partager avec famille et amis les photos des lieux traversés, des personnes rencontrées. Mais c’est parfois la déconvenue quand on réalise que les clichés ne sont pas d’excellente qualité, surexposés, flous, mal cadrés… Il manque une oreille au chien, le petit dernier a les yeux rouges et le coucher de soleil n’est qu’une nébuleuse noire. On se promet de mieux faire la prochaine fois, mais suivre des cours peut s’avérer onéreux. Quant aux livres de photographie, ils rebutent souvent tant leur contenu, trop technique, est abscons pour le commun des mortels. Alors que faire ? Le livre de Nicolas Croce peut être la solution. Outre son blog dans lequel il partage depuis 2014 des articles techniques sur la photo (https://photo.nicolascroce.com/), il a publié cette année aux éditions Eyrolles un ouvrage très facile d’accès pour les débutants : J’apprends la photographie.

Les quatre grands thèmes de la photo abordés ici :

Pour réussir ses photos, il est impératif de maîtriser quelques bases techniques : tenue de l’appareil, mise au point, angle d’exposition, sensibilité, vitesse d’obturation… Mais aussi d’apprendre à voir et à utiliser la lumière, laquelle est l’âme de vos photos. Ces points acquis, il restera alors à bien définir votre sujet, afin de le mettre en valeur et d’orienter les regards vers lui. Enfin, tous ces apprentissages doivent être mis au service de votre créativité, vous permettre de vous exprimer à travers vos clichés. Car la photo doit rester un plaisir !

Des exercices clairs et des illustrations parlantes :

Pour chaque apprentissage, Nicolas Croce vous propose des exercices clairement détaillés et vous donne des exemples illustrés des résultats, des erreurs à ne pas faire, des bonnes habitudes à adopter. Il répond aux questions Pourquoi ? Comment ? dans un langage clair et concis. Et vous permet de progresser rapidement.

Autrement dit, son accessibilité au plus grand nombre, ses exemples nombreux, ses illustrations parlantes, feront de cet ouvrage l’allié de vos réussites en photographie ! Un coup de cœur.

Rentrée littéraire. Kilomètre zéro, Maud Ankaoua (Eyrolles) : le livre qui va transformer votre vie

Kilomètre zéro, Maud Ankaoua

Editions Eyrolles, août 2017

Rentrée littéraire

 

21616049_1750500324977877_2620758509123540168_n

Quels sont les secrets du bonheur profond ? Quel est cet endroit, à l’intérieur de soi, où rien n’est impossible ? Parcours initiatique, ce roman lumineux emporte le lecteur sur le chemin de la renaissance.

Maëlle est la directrice financière d’une start-up. A la tête de 300 personnes, elle est toujours entre deux réunions, deux mails, deux appels. Elle court, partout, tout le temps, sans se poser de questions sur le sens qu’a une telle vie. Jusqu’à ce jour où une amie la sollicite pour une mission pour le moins inattendue. Atteinte d’un cancer, Romane souhaite en effet que Maëlle se rende au Tibet, en quête d’un manuscrit détenteur d’un savoir susceptible de la guérir.

En business woman qui se respecte, la première réaction de Maëlle est de répondre que c’est impossible, qu’elle ne peut pas se permettre de quitter ainsi son travail, ses responsabilités, ses collaborateurs.  Mais son cœur d’amie s’oppose à son mental : que peut-il y avoir de plus précieux que la vie de Romane, que la vie d’un être ? Tiraillée, elle se décide à partir au Tibet. Elle ignore alors que cet acte d’amour envers son amie se révèlera être l’aube d’une renaissance pour elle aussi…

Lisez ce roman, qui est bien plus qu’un roman, aussi touchant et captivant soit-il! Lisez-le! Vraiment . Car ce livre est un véritable cadeau pour toutes celles et ceux qui aspirent à vivre en harmonie avec leur être profond et le monde qui les entoure. Il vous invite à vous arrêter pour vous interroger. Quels sont vos besoins, vos désirs ? Sont-ils en accord avec votre vie actuelle ? Si ce n’est pas le cas, quelles sont ces peurs qui vous empêchent de changer et surtout, comment les dépasser ? Nul besoin d’aller bien loin, car tel est le message de ce livre : VOUS avez EN VOUS les ressources pour changer, pour évoluer vers une vie lumineuse, épanouissante, aimante. Il ne vous reste plus qu’à vous mettre en marche !

Un livre riche d’enseignements. Un ouvrage à lire, relire, offrir !

P. 152 : Regarder la vie d’un œil neuf, comme un enfant qui découvre le monde. S’éveiller à ce que désire notre cœur et non pas agir en fonction de croyances automatiques guidées par la peur.

 

Bien rédiger pour le web, Isabelle Canivet : la bible de la rédaction WEB!

C-Kv-mzXsAAuOzW.jpg

Bien rédiger pour le web, Isabelle Canivet

Stratégie de contenu pour améliorer son référencement naturel

Préface de Virgile Juhan

Editions Eyrolles, 4ème édition mai 2017. 

La bible de la rédaction web dans une quatrième édition mise à jour. Pour répondre à toutes les questions que vous vous posez afin d’améliorer votre visibilité, faire venir-et revenir des visiteurs sur votre site. 

A qui s’adresse ce livre ?

A toute personne qui produit du contenu sur le web (blogueur, rédacteur web, chef de projet, graphiste, référenceur, …). Grâce à ses nombreux exemples et illustrations graphiques, ce livre reste accessible au plus grand nombre. Nul complexe à avoir si on n’est pas un as de la rédaction Web et du référencement, car ce livre vous propose justement de progresser. Il faut juste se montrer persévérant, car cet ouvrage, très complet, fait plus de 700 pages.

Que vous enseigne-t-il ?

Ses enseignements visent à vous apprendre à optimiser votre contenu afin d’améliorer votre référencement naturel. Le contenu est en effet la clef de voûte d’un référencement durable. Au-delà du graphisme et des prouesses techniques, c’est le contenu d’un site web qui fait la différence – avant tout, c’est pour lui que vient l’internaute. Pertinent, bien écrit et bien construit, un site gagnera une visibilité méritée sur les moteurs de recherche. C’est en véritable stratège que le chargé du contenu – bien plus qu’un rédacteur – en fera la force de frappe de son site. Des contenus efficaces pour vos visiteurs comme pour les moteurs de recherche !

Définition de la cible, amélioration de l’accès au contenu, analyse des statistiques, définition des mots-clés, amélioration de la visibilité, critères de base du référencement et autres subtilités vous seront enseignés afin que vous deveniez un rédacteur Web accompli.

Un excellent ouvrage grâce auquel le référencement et la rédaction web n’auront plus aucun secret pour vous !

Le nouveau roman de Raphaëlle Giordano : Le jour où les lions mangeront de la salade verte

IMG_6081

Le jour où les lions mangeront de la salade verte, Raphaëlle Giordano

Editions Eyrolles, mai 2017

 318 P. ; 16€

 

Après l’énorme succès en librairie de « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une », Isabelle Giordano nous revient avec un deuxième opus « Le jour où les lions mangeront de la salade verte », comprenez : l’homme est un lion pour l’homme.

Dans ce roman, Romane, trentenaire, dirige une entreprise nommée Sup’ de Burnes. Les services proposés ? Aider les êtres sujets ou victimes de burnerie, à faire face grâce à des stages, des conférences, des mises en situation. La burnerie, « c’est le nom qu’elle a trouvé pour nommer l’ensemble des comportements plus ou moins nuisibles auquel presque tout le monde est confronté dans son quotidien, au bureau, à la maison, ou partout ailleurs. Un client ou un automobiliste passant ses nerfs sur vous, un supérieur hiérarchique vous critiquant publiquement, un conjoint manquant du tact le plus élémentaire… » Nous y sommes tous confrontés un jour où l’autre, voire chaque jour!

Et dans cette nouvelle session de stage, elle se retrouve avec un élève qui relève du plus beau spécimen de burnerie. Maximilien Vogue, PDG d’un grand groupe de cosmétique, a un charme indéniable, un charisme dont il use et abuse. Et un comportement avec les autres absolument déplorable. Un véritable défi pour Romane. Un défi d’autant plus difficile à relever qu’il lui faut lutter contre son attirance irrépressible pour lui. Or professionnelle jusqu’au bout des ongles, elle ne peut pas succomber à son élève.

Sous la forme très habile d’un roman, Raphaëlle Giordano aide le lecteur à identifier les travers de la burnerie, lui donne des clefs pour y faire face (et même un petit guide en fin d’ouvrage). Et surtout, elle montre avec brio qu’il n’y a ni fatalité à subir pareils comportements irrespectueux et injustes, ni fatalité à se comporter soi-même de la sorte. La burnerie n’est pas une fatalité en soi et se soigne ! Un roman positif, pétillant et instructif.

 

 

 

La manipulation au quotidien, Christophe Carré (Eyrolles) : édifiant!

19665647_1673330489361528_7925459346724598880_n

La manipulation au quotidien, Christophe Carré

Editions Eyrolles, février 2017

266 P. ; 18€ 

Pourquoi se laisse-ton manipuler ? Qui sont les gens qui manipulent ? Quelles sont leurs façons d’agir ? Comment ne plus entrer dans leur jeu et éviter d’être soi-même manipulable ? Les pratiques manipulatoires sont-elles contestables ?

La littérature sur la manipulation, sur la perversion narcissique n’a jamais été aussi florissante que ces dernières années. Pas un magazine qui n’y consacre pas un dossier. Pas un rayon de psychologie ou de développement personnel en librairie qui n’ait pas ses ouvrages sur ledit sujet.

Alors pourquoi venir vous présenter un énième livre sur le sujet ? Pour deux raisons. La première, c’est que Christophe Carré ouvre le champ à bien d’autres types de manipulation que celle, destructrice et dangereuse, de la perversion. La manipulation est en effet victime d’une erreur métonymique : on la confond bien souvent, de façon abusive, avec l’une de ses facettes, à savoir la manipulation destructrice. Une vision très réductrice. Car la manipulation a bien des visages :

  • La manipulation par ignorance : il s’agit d’obtenir maladroitement quelque chose de l’autre
  • La manipulation intéressée : dans le cas de la recherche d’un bénéfice personnel
  • La manipulation pour détruire : a pour but de dévaloriser, humilier et détruire la victime
  • La manipulation bienveillante : lorsqu’il s’agit d’aider, éduquer, écouter, guider.

 

C’est ainsi que nous en venons à la deuxième raison de lire cet ouvrage : le regard novateur de l’auteur. Non seulement la manipulation revêt divers visages, n’est pas à diaboliser systématiquement, mais elle n’est pas que le fait d’individus malveillants et/ou isolés. L’auteur balaie la dichotomie fréquemment rencontrée avec d’un côté les pauvres victimes, et de l’autre, les manipulateurs. « Manipulateurs, nous le sommes tous, à des degrés divers, et il n’y a là que de très humain. (…) La manipulation fait partie du jeu social et, quand elle n’est pas destructrice – ce qui est somme toute assez rare – elle est souvent, de loin, préférable à la contrainte, à la violence ou aux cris ». Quand vous promettez une récompense à votre enfant s’il range sa chambre, n’est-on pas dans la manipulation?

Avec des exemples très parlants, des tests et exercices, ce livre complet vous offre à la fois un ensemble théorique et pratique pour contrecarrer les manipulations nocives et stimuler les manipulations bienveillantes. Ou pour reprendre le sous-titre du livre : la manipulation au quotidien, la repérer, la déjouer et en faire bon usage !