Du miel sous les galettes, Roukiata Ouedraogo

du miel sous les galettes Pocket

Le portrait inoubliable d’une femme du Burkina Faso qui n’a jamais baissé les bras pour élever seule ses sept enfants et obtenir justice, tandis que son mari est emprisonné à la suite d’une erreur judiciaire.

Erreur judiciaire

Fada N’Gourma est un village du Burkina Faso où vivent modestement Hamado Sankaké , sa femme et leurs sept enfants. Pour améliorer les revenus de son mari, fonctionnaire, Djelila revend des articles qu’elle achète sur le marché, la petite dernière harnachée dans son dos.

Mais la vie harmonieuse de la famille bascule quand le père est arrêté. Il y a eu un cambriolage au service des finances. Tout l’argent destiné aux salaires des fonctionnaires de la région a disparu, sans qu’il n’y ait de traces d’effraction. Alors, comme Hamado détient la clé des lieux, il fait un coupable tout trouvé.

Jeté en prison, Hamado laisse Djelila et les sept enfants seuls, sans revenus, à la maison. Dans le village, on parle de la famille comme s’ils étaient des bandits, on se détourne d’eux. Qu’à cela ne tienne, Djelila, femme forte, courageuse et combative, ne capitule pas. Elle est prête à remuer ciel et terre pour dénoncer l’injustice dont est victime son mari et obtenir sa libération. Même s’il lui faut se battre contre l’administration et les fonctionnaires corrompus jusqu’aux os. Et pour subvenir aux besoins essentiels de sa famille, Djelila cuisine des galettes, qu’elle vend sur le pas de sa porte. Bientôt tout le monde se les arrache.

Le combat d’une femme et mère

Avec Du miel sous les galettes, paru en ce mois de mars aux éditions Pocket, Roukiata Ouedraogo nous offre un voyage au cœur du Burkina Faso, pays où les terribles sécheresses succèdent aux pluies diluviennes, où la corruption fait rage. Un voyage empli de soleil, de parfums, de couleurs, d’odeur de miel et de galettes, de solidarité, d’amour, de traditions, de rires d’enfants. De vie. C’est le portrait d’une femme indiciblement courageuse, opiniâtre, droite, qui pas un seul instant n’entend se plier devant l’injustice des hommes, portée par l’amour qu’elle voue à son mari, à ses enfants. Une femme prête à soulever des montagnes, tandis que son mari a perdu foi en la justice de son pays et foi en l’homme tout court.

Ce roman viscéralement humain, montre que c’est quand il n’y a plus d’espoir, qu’il ne faut désespérer de rien. Car l’amour permet de triompher de tout. Ou presque.

Un très beau premier roman.

Informations pratiques

Du miel sous les galettes, Roukiata Ouedraogo – éditions Pocket, mars 2022 – 235 pages- – 7,10 €

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s