Café sans filtre, Jean-Philippe Blondel

café sans filtre Jean Philippe Blondel

Un café, c’est le lieu où se nouent et se dénouent les joies et les peines du quotidien. Le théâtre de nos vies. Asseyez-vous et savourez ce café plein d’humanité et de sensibilité servi par la délicate plume de Jean-Philippe Blondel.

Le café, théâtre de nos vies

Cette pandémie a entraîné des conséquences inédites. Chacun a dû resté confiné chez lui, coupé des autres. Aussi, quand l’autorisation de sortir et de se retrouver est enfin donnée, le café de Fabrice, le Tom’s, reprend vie. Sur une table, dans un coin, avec un carnet et un crayon à la main, Chloé observe du matin au soir le ballet des clients dont elle fait partie. Elle avait quitté cette ville de province pour s’établir en Finlande. Et, sans un évènement tragique, elle y aurait sans doute passé le reste de son existence. Pour l’heure, les projets contrariés par la pandémie, elle vient chaque matin dans ce café. Et observe.

Il y a Fabrice, qu’elle a connu au collège et dont elle s’étonne de voir l’accession si rapide à la propriété de ce café. Il y a Jocelyne, l’ancienne propriétaire du café, qui ne peut s’empêcher d’y revenir. Pourquoi refuse-t-elle obstinément que Fabrice rebaptise le café ? Il y a de même ce fils et sa mère, dont la conversation prend des allures tendues et inattendues. Une mère connait-elle vraiment son enfant ? Plus loin, il y a l’enfant du pays, devenu un écrivain de renom, qui retrouve un homme dont autrefois il était tombé amoureux sans oser avouer son homosexualité. Il y a José, le serveur, qui rêve de plus grand, plus haut, plus loin, que cette petite ville provinciale. Il y a tous ces gens, réunis dans un même lieu, mais aussi par des liens invisibles, dont Philippe Blondel nous dresse un portrait touchant.

Une peinture de notre société

Avec Café sans filtre, paru aux éditions de l’Iconoclaste en avril, Jean-Philippe Blondel nous offre une fresque sensible et pleine d’humanité de notre société. A ces tables, chacun dépose ses confidences, ses déceptions, ses joies, ses rancœurs, sa colère, tout ce qui colore sa vie. Chacun se déleste le temps d’un café de ce qui lui pèse et se pose. Comme un lieu entre parenthèses, un oasis de calme, loin du chahut du monde.

Avec beaucoup de finesse, de sensibilité, Jean-Philippe Blondel brosse le portrait de ces êtres ordinaires, extraordinairement attachants. Il invite le lecteur à s’asseoir discrètement dans un coin du café et à écouter ce que ces gens ont à lui livrer, l’écho que leurs vies a dans la sienne.

Un roman d’une grande humanité, qui explore avec brio l’âme humaine.

Informations pratiques

Café sans filtre, Jean-Philippe Blondel- éditions de l’Iconoclaste, avril 2022- 20€-284 pages

2 réflexions sur “Café sans filtre, Jean-Philippe Blondel

  1. J’adore le « pitch ». Vais lire sans tarder ce livre qui ressemble très fort à ce que je fais presque quotidiennement . Bonne journée à vous Karine en espérant un jour quand même avoir l’occasion de prendre un café avec vous 😘

    J’aime

    • Ah mais c’est en effet ce que vous faites aussi dans vos carnets! Je pense que ce roman pourrait vous plaire, humain, sensible. Et avec grand plaisir pour un café à Paris ou Bruxelles un de ces jours! 👍😀

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s