Sous le soleil de mes cheveux blonds, premier livre d’Agathe Ruga

amitié amour rupture maternite

Le premier roman d’Agathe Ruga est un livre de passions multiples, de celles qui embrasent et brûlent parfois, mais qui font se sentir vivant. Que reste-t-il de nos vingt ans? Un livre sur la période charnière du passage à l’âge adulte et de l’éveil à la féminité.

Passage à l’âge adulte et perte des illusions

Brune et Brigitte se sont connues à 16 ans, au lycée. La première est une jeune femme très féminine, extravertie, désireuse de croquer la vie à 200%. La seconde, d’origine bourgeoise, est plus effacée, d’un caractère instable. Très vite, des liens se tissent, de plus en plus forts, entre les deux jeunes femmes. Une amitié qui flirte avec l’amour. Et de tout se dire, de tout partager, fous rires comme chagrins, désirs comme regrets. Les folles années lycée, l’enfer de la fac de médecine, les premières amours et les premières blessures amoureuses, les soirées arrosées d’alcool, les fêtes jusqu’au petit matin, elles vivent intensément, savourent pleinement cette vie qui s’offre à elles. Et quittent avec fracas l’adolescence.

Dix ans passent. Si chacune a réussi ses études, s’est insérée avec brio dans le monde professionnel, leurs amours font des montagnes russes. Brune, emprisonnée dans une relation trop lisse et trop ennuyeuse pour elle, relation précipitée par sa grossesse, aspire à autre chose. Cette vie rangée, trop prévisible, cette prison dorée que lui propose Valéry, le père de sa fille, l’étouffe. Un sentiment que ne partage pas Brigitte, qui enchaîne les fiascos amoureux et aimerait tant vivre la vie bien rangée de Brune.  Mais si les hommes sont souvent source de désillusions, les deux amies savent toujours pouvoir compter l’une sur l’autre.

Jusqu’à cet été de leurs 26 ans. Sans explication, Brigitte rompt le lien si précieux qui les unit. Et Brune de souffrir de l’absence de celle avec qui elle vivait une amitié fusionnelle, celle qui la connaît et qu’elle connaît mieux que personne. Une douleur d’autant plus grande qu’elle en ignore le sens. Enceinte une deuxième fois, Brune fait le point, essaye de comprendre, s’interroge sur le rôle et la place de Brigitte à ses côtés, sur celui que sa propre mère a – ou n’a pas joué. La naissance de son deuxième enfant sera-t-elle sa renaissance?

Un premier livre réussi d’Agathe Ruga

Agathe Ruga nous offre un premier livre passionné, d’une folle énergie,  à l’image de la force des sentiments, des chagrins, des désillusions et des rêves qui caractérisent la fin de l’adolescence et l’entrée dans le monde adulte. J’ai aimé me perdre dans les tourbillons des rencontres, des soirées, des rires et des chagrins. Ceux d’une période où l’on se cherche, où on essaye, on tombe, on se relève, on retombe, jusqu’à trouver sa voie, sa direction. Et surtout un sens. Un sens à sa vie.

Sous le soleil de mes cheveux blonds raconte les ruptures qui font basculer dans l’âge adulte. Celle entre les êtres, amis ou amants. Celle qui survient avec l’arrivée sur le marché du travail. Ou quand la réalité jette un voile sur les illusions et les rêves de jeunesse.

L’écriture est fluide et la maîtrise narrative indéniable. Cette amitié amoureuse emporte le lecteur dans ses tourbillons du début à la fin!

Publicités