Les enfants sont rois, Delphine de Vigan

Les enfants rois

Radiographie de notre société où tout se marchande et est régi par le culte de l’égo. Une analyse tout en finesse et en sensibilité.

Disparition d’enfant

Alors qu’elle jouait avec d’autres enfants de son âge, Kimmy Diore, la fille de Mélanie Claux, âgée de six ans, a disparu. Kimmy est une enfant jouissant d’une certaine notoriété grâce à sa chaine YouTube fédérant pas moins de 5 millions d’abonnés. Simple disparition? Enlèvement contre rançon? Accident?

Clara Roussel est alors chargée de l’enquête. Et de découvrir un monde virtuel qu’elle ne soupçonnait pas, avec ses codes, ses habitudes, ses followers, ses algorithmes. Mais aussi ces rituels entre les abonnés des chaines YouTube et ceux qui les animent, ces rapports particuliers qu’ils entretiennent alors qu’ils ne se sont jamais rencontrés dans la « vraie vie ».

Sur les dernières vidéos tournées, Kimmy semblait ne plus être enthousiaste, comme obligée de participer à un tournage qui la fatiguait, l’ennuyait, lui coutait. Qu’en était-il vraiment ? Cette enfant était-elle si épanouie que sa mère l’affirme dans le rôle de starlette écrit de toutes pièces pour elle ?

Le drame des enfants youtubeurs

Avec Les enfants sont rois, Delphine de Vigan se penche avec beaucoup d’intelligence et de pertinence sur le sort des enfants projetés dans une soudaine célébrité par le bais des réseaux sociaux et autres émissions de téléréalité. Des enfants surexposés par leurs parents dès leur plus jeune âge, qui se voient obligés de tout partager de leur quotidien, sans aucune frontière entre ce qui relève de l’intime et du public. Sans aucun ancrage dans la réalité. Sous des apparences inoffensives, ces enfants youtubeurs déballent des cadeaux, essaient des vêtements, goutent à des friandises, jouent à des nouveaux jeux, sous la caméra de leur parent. Et avec un sourire de commande. Car l’idée sous-jacente est bien que posséder tous ces présents est la condition du bonheur. La voie suprême à une existence réussie. Avec tact, l’auteure dénonce cette violence invisible exercée par les parents sur leur progéniture, ce travail caché que représentent ces heures innombrables de tournage chaque semaine, pendant des mois et des années. Une exploitation d’autant plus aisée qu’elle fait face à un grand vide juridique.

Delphine de Vigan passe au crible les dérives de la société ces 20 dernières années, une société qui a permis à des inconnus de passer du total anonymat à la célébrité. En peu de temps. Emissions de télé-réalité, chaines YouTube, réseaux sociaux, internet rendent possible une exposition de soi tous azimuts. Le credo : être vu, reconnu, admiré, avoir son ¼ d’heure de célébrité. Ou quand le besoin de reconnaissance pousse à tous les excès…

Un roman passionnant et magistralement mené.

A lire absolument!

Informations pratiques

Les enfants sont rois, Delphine de Vigan – éditions Gallimard, mars 2021- 348 pages – 20€

4 réflexions sur “Les enfants sont rois, Delphine de Vigan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s