Le manuscrit inachevé, Franck Thilliez (Pocket)

franck-thilliez-thriller

Franck Thilliez et son roman – ©Karine Fléjo photographie

Quand le maître du thriller, Franck Thilliez, évoque l’histoire d’une reine du thriller dont la fille a disparu, cela donne une mise en abyme aussi fascinante que machiavélique.

Une enquête sans corps et un cadavre sans visage

Nous sommes sur la côte d’Opale chère à l’auteur, là où Léane Morgan, reine du thriller, connue sous le pseudonyme d’Enaël Minaure, a établi sa résidence d’écriture. Jusqu’à la disparition tragique de sa fille Sarah, quatre ans plus tôt. L’enquête n’a jamais permis de déterminer ce qui est arrivé à la jeune joggeuse, pas plus que de retrouver son corps. Certes, un serial-killer a été mis sous les verrous et revendique le meurtre de Sarah au même titre que celui de ses précédentes victimes, mais il ne donne ni le mobile, ni le lieu où serait caché le cadavre. Léane et son mari Jullian ont géré chacun ce drame à leur manière. Léane, en s’investissant à corps perdu dans l’écriture. Son mari, quant à lui, en mettant toute son énergie à mener sa propre enquête.

Une épreuve qui a fait exploser leur couple. Installée à Paris, au calme, Léane rédige son nouveau thriller, Le manuscrit inachevé, tandis que son mari s’épuise dans la quête de la vérité près de Berck. Jusqu’au jour où elle reçoit un appel de l’hôpital : Jullian a été agressé et est devenu amnésique. Elle se rend aussitôt à son chevet : son agression a-t-elle un lien avec son enquête sur la mort de Sarah ?

En parallèle, une autre enquête est menée, à priori sans aucun lien avec la première, à des centaines de kilomètres de là : Vic et Vadim, deux policiers de Grenoble, découvrent un cadavre sans visage dans le coffre d’une voiture volée. Quel est donc ce psychopathe qui mutile les corps ainsi ?

Enquêtes sans aucun rapport ? Le talent de Franck Thilliez est justement de relier avec subtilité des éléments à priori étrangers, de semer très judicieusement des indices, pour transformer le lecteur lui-même en enquêteur. Au lecteur d’identifier les liens, afin de ne pas laisser le mystère, à l’image du manuscrit, inachevé.

Un thriller au suspens implacable et machiavélique à souhait

L’angle sous lequel Franck Thilliez aborde ce roman, Le manuscrit inachevé, est absolument original : une succession de mises en abyme, comme autant de poupées russes. La vie de Léane est digne des romans qu’elle écrit. Le drame de la disparition de sa fille, l’agression de son mari, l’homme séquestré qu’elle trouve dans le fort, sont autant de rebondissements qui auraient pu naître de sa plume. Sauf qu’il s’agit de la réalité et non d’une fiction. Une mise en abyme renforcée par le prologue : le roman que le lecteur tient entre les mains est en effet le manuscrit inachevé d’un auteur de thriller, trouvé par son fils dans son grenier à son décès. So titre? Le manuscrit inachevé. Tiens, tiens…

Si imaginer une telle histoire, truffée de rebondissements, avec une construction sans faille, un rythme soutenu, une tension croissante, des indices distillés à point nommé et une fin impossible à anticiper, dut être indiciblement complexe à imaginer et à mettre en place pour Franck Thilliez, sa lecture est d’une fluidité parfaite. Les chapitres courts s’enchaînent, tandis que le lecteur devient le prisonnier consentant d’une lecture diablement addictive. Ne vous laissez pas impressionner par les 600 pages, arrivé à la fin vous en redemanderez!

Un excellent thriller.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s